Aides et subventions : augmenter vos chances en soignant le marketing de vos projets

17 Juin 2014 at

SubventionObtenir des aides et des subventions pour vos projets d’entreprises n’est pas un droit. La décision d’attribution est prise par une commission chez l’organisme dispensateur. Les budgets sont limités. Des dossiers sont refusés. Quelques conseils vous aideront à améliorer vos dossiers de demandes pour l’emporter.

Le premier des conseils est de bien comprendre l’objectif recherché par le dispositif d’aide financière, dont l’entreprise souhaite bénéficier. Quelles sont les critères d’éligibilité ? Quels sont les motifs d’exclusion ? Parfois, des projets prioritaires sont cités dans la description du dispositif.

Ensuite, il est toujours important de comprendre l’utilité de cette aide pour l’organisme qui la distribue. Est-elle un moyen d’une politique prioritaire ? Est-ce dans le cadre d’un projet de réindustrialisation d’un territoire ? ou du développement un écosystème sur un secteur d’excellence ? Les aides distribuées proviennent-elles de fonds européens à finalité de développement territorial ou social ? Une bonne compréhension de l’enjeu du dispositif pour l’organisme qui le distribue permettra d’être plus efficace dans son argumentaire.

Les projets de PME en forte croissance sont évidemment prioritaires. Si votre projet favorise le territoire avec un plan d’embauches ou fait part belle à la technologie ou l’exportation, vous serez forcément favorisés. Votre demande doit mettre en valeur ces caractéristiques essentielles de votre projet. N’oubliez pas de décrire d’autres retombées pour le territoire, comme vos collaborations avec d’autres entreprises ou avec des universités par exemple. Les projets collaboratifs sont toujours plus appréciés.

Un dossier de demande d’aide n’est pas un simple formulaire administratif à remplir. On voit souvent des dossiers trop rapidement remplis qui donnent une impression négative. Quelque soit la trame proposée, l’entreprise a tout intérêt à faire un vrai exposé du projet, de son ambition, des moyens nécessaires et des résultats attendus. Il va s’agir de convaincre un comité d’attribution.

Ces dossiers nécessitent un minimum de capacité rédactionnelle. Les exposés clairs, bien structurés, portant une ambition tout en étant équilibrés en rappelant les risques des projets par exemple, seront les plus efficaces pour convaincre.

Un autre conseil utile est de toujours tenter de vulgariser les projets les plus technologiques, tant dans les échanges préliminaires que dans les dossiers de demandes d’aides financières. Il faut rappeler que les membres des commissions qui statuent sur les dossiers ne sont généralement pas tous des experts de votre secteur. Après les descriptions sommaires que l’on vulgarisera, il sera toujours temps de détailler dans les annexes les subtilités des technologies employées. A contrario dans des secteurs très traditionnels en faible croissance, vous aurez intérêt à suffisamment décrire la rupture apportée sur votre marché.

Enfin, un bon dossier doit expliquer, au travers de ses annexes financières, pourquoi l’aide financière est nécessaire pour réussir le projet. Le cas idéal est celui de l’entreprise qui dispose déjà de ressources mais pour qui l’aide financière sera un moyen supplémentaire pour aller plus vite, ou sera un levier vertueux pour accéder à d’autres fonds, bancaires par exemple. Un projet porté par une société très rentable n’est pas forcément le meilleur candidat pour l’aide financière.

Avec ces quelques conseils de bon sens pour mettre en valeur vos projets, vous augmenterez très sensiblement vos chances de bénéficier d’une ou plusieurs des 6 000 aides financières que nous avons en France.